Le navigateur que vous utilisez ne prend pas en charge les technologies utilisées dans ce site internet. Veuillez activer le Javascript ou mettre à jour votre navigateur. Merci.

Les ressources humaines au coeur de l’entreprise

La Direction des Ressources Humaines fait partie des principaux prescripteurs au sein de l’entreprise : du travail temporaire aux véhicules, en passant par la formation, le recrutement ou encore la gestion de la paie, les besoins RH sont multiples et complexes, et sources d’importants enjeux financiers.

Une gestion des problématiques humaines

En intervenant sur des problématiques d’optimisation de politique (automobile, intérim,…), de référencement de prestataires (ETT, organismes de formation, ESAT…), les achats se positionnent comme véritable Business Partner des Ressources Humaines. Avec pour ligne de conduite, améliorer les services et la valeur perçue tout en optimisant les coûts.

Formation

Avec 32 milliards d’euros dépensés par an dont 13 milliards dépensés par les entreprises françaises pour la formation de leurs ressources, la formation professionnelle constitue un réel investissement pour les entreprises, un investissement synonyme de compétitivité, d’innovation, de croissance, mais aussi de fidélisation des employés.

Pour répondre aux différents besoins des entreprises et des stagiaires (formations métiers, langues, bureautique, management, sécurité, …), l’offre marché est atomisée (des grands organismes de formation aux coachs free-lance) et touchée par l’essor d’une digitalisation qui ne cesse de faire émerger de nouveaux modes d’apprentissage (E-learning, MOOC, gamification,…).

Sélectionner les prestataires innovants qui seront de véritables partenaires dans la mise en œuvre des plans de formation, challenger les besoins, avoir une décomposition fine et claire du coût global (design des programmes, conduite des sessions, outils, logistique,…), optimiser les budgets (avec des gains potentiels de 6 à 15%) tout en conservant la qualité de prestation sont autant de problématiques sur lesquelles les consultants EPSA sauront vous accompagner.

Interim

Utilisé pour répondre à des pics d’activité ou des absences, le travail temporaire est devenu un outil structurel de gestion de ressources humaines, au point de constituer un des principaux postes de dépenses hors production. Avec pour principaux prescripteurs les départements situés au cœur des métiers de l’entreprise, la mise sous contrôle de ce périmètre s’avère essentielle, notamment dans la construction et l’industrie.
Réglementé par le code du travail, sujet aux évolutions fiscales et lié aux dynamismes des bassins d’emploi, le marché de l’intérim revêt une certaine complexité.
Généralistes, spécialistes, groupes multiservices, les acteurs sont multiples et proposent désormais une offre de service étendue (conseil, implant,…).
A l’ère du digital, l’intérim est également touché par la dématérialisation. Opérationnels, financiers, juridiques, sociaux, organisationnels, les enjeux sont donc multiples.
Face à ces enjeux, l’optimisation du périmètre Intérim ne se limite pas à la négociation des coefficients. Structurer le recours à l’intérim et piloter le périmètre (consommation et contrats) sont les principaux leviers vous permettant d’atteindre de 3 à 6% de gains.

Flotte auto

Souvent considéré comme le deuxième poste de dépenses après les salaires, ou/et comme une partie du package de rémunération, les véhicules d’entreprises, qu’ils soient de statut, de fonction ou même de service, suscitent un intérêt important auprès de tous les salariés d’une entreprise.

Composante de la Car Policy de l’entreprise, un catalogue véhicules définit le choix des marques et des modèles par catégories de conducteurs.

Ce choix est généralement déterminé en comparant les TCO (coût total de détention) de chaque modèle, tout en regardant la catégorie (berline, break, etc.), la motorisation, les émissions de CO² et le segment du véhicule par rapport à la catégorie de conducteurs. La fiscalité reste un élément déterminant car participant à une grande partie du coût.

Une multiplicité d’acteurs intervient pour l’achat, le choix et la gestion des véhicules. Il est utile de se doter d’un logiciel de gestion de parc et de prévoir le mode de gestion utilisé : internalisé ou externalisé.

Afin de diminuer ce coût de détention (TCO), principalement composé de taxes et lié à l’utilisation du véhicule, EPSA peut vous accompagner dans leur maîtrise actionnant différents leviers identifiés lors d’un diagnostic de votre parc. Le potentiel d’économies varie entre 5 et 25%.